Le Jeu de Rôle
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Base Militaire de Renne.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Base Militaire de Renne.   Sam 24 Sep - 10:27

La base militaire n'était pas des plus grande, elle était avant tout vouée à la formation de soldats pour tout ce qui touchait à l'électronique, des spécialisations purement techniques en soit, avec un département pour la logistique également. Pour autant il s'agissait tout de même d'une base militaire et elle avait l'atout d'être ceinte d'un mur haut d'environ trois mètres surmonté de barbelés. Si il n'opposait qu'une difficulté limité à franchir pour des humains capable de se servir d'échelles, il devait en être tout autre pour des morts-vivants décérébré. Sans compter qu'à chaque coin de l'enceinte se dressait un mirador qui à n'en pas douter devait être lourdement armé.

L'unique entrée n'avait bien entendu pas l'aspect d'une porte de château-fort, il s'agissait simplement d'un passage pour les véhicules fermé par une barrière amovible et bordé de deux petites guérites en béton où se trouvait des gardes. Néanmoins pour renforcer la sécurité de long barbelés avait été déployés en travers sur une trentaine de mètres avait l'entrée. Qui plus est un nid de mitrailleuse avait été ajouté devant l'une des guérite.

Quoi qu'il en soit les deux comparses comprirent qu'il leur fallait ralentir et s'approcher lentement des barbelés si ils ne voulaient pas finir comme les multiples cadavres d'infectés qui se trouvait entassé un peu plus loin à coté de la porte et auquel un soldat était en train de mettre le feu.

Ils virent le servant de la mitrailleuse tourner son gros calibre vers leur camionnette tandis que deux soldats équipés de Famas se rapprochait prudemment de leurs véhicules. Il s'arréttèrent à une dizaine de mètre sans abaisser leurs armes.

-"Si vous souhaitez rentrer dans la base merci de quitter lentement le véhicule en levant vos main bien haut. Pas de gestes brusques, vous restez sur place sans bouger et vous nous regarder bien droit dans les yeux avant de nous annoncer vos intentions et de vous présenter. Sans quoi vous serez considérés comme infectés et abattus sur le champ."

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 25 Sep - 12:24

La voiture de William arriva devant la base militaire à la suite d'une camionnette qui se faisait contrôler par des soldats visiblement méfiants et bien armés. L'un d'eux fit signe au scientifique de patienter dans sa voiture jusqu'à ce que le véhicule précédent soit vérifié.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Eichi Etaka

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 23
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 25 Sep - 15:56

Eichi dit à son compagnon de se tenir tranquille . Ils allaient laisser toutes leurs armes dans la camionnette et coopérer avec les militaires . Cela ne rassurait pas les deux amis , mais il faudrait être fou pour s'en prendre à une base militaire . Si les soldats venaient à fouiller leur véhicule et à confisquer leurs biens , les deux pauvres hommes seraient dans un très mauvaise posture . Cependant , la base militaire disposait surement de quelques points de ravitaillement intéressants . Ils aviseraient sur le moment .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yakov Bolchoï

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 23
Localisation : Pau (64)

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 25 Sep - 18:45

Le Russe laissa avec un petit pincement au cœur Cindy dans sa caisse à l'arrière de la camionnette. Pour son camarade, ce fut son katana familial. En sortant par l'arrière, Yakov constata avec étonnement qu'une autre voiture attendait juste derrière eux. Il se marqua une petite pause et se demanda comment l'homme au volant avait pu survivre avec une carrure si étroite.

Yakov ne s'arrêta pas plus longtemps et se posta à côté d'Eichi qui venait de sortir par la portière conducteur. Ils levèrent tous deux les bras, puis Yakov commença :


-Je m'appelle Yakov, et lui c'est mon ami Eichi. Le russe tourna légèrement la tête vers le japonais. Nous venons de la région parisienne, ca chauffe là-bas ! On fuyait vers l'Ouest quand on a capté vot' message à la radio, alors nous voilà ! Si ca vous dérange pas, on aimerait bien rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 27 Sep - 13:16

Le soldat répondit avec une voix à la fois ferme et monotone, visiblement ce n'était pas la première fois qu'il avait à les répéter.
-"Une fois à l'intérieur vous devez respecter les règles de l'armée, vous n'êtes pas chez vous et donc vous ne faites pas ce que vous voulez. Vous vous contentez simplement de suivre les directives que l'on vous donne, ni plus, ni moins. Ceux qui ne respecteront pas les directives seront immédiatement expulsé sans préavis. Ensuite pour des raisons de place et de sécurité, tous véhicules ou armes sont strictement interdites à l’intérieur de la base. Vous n'avez pas à vous en faire pour votre sécurité, nous sommes là pour la garantir et nous pouvons également vous évacuer en urgence si le besoin s'en fait sentir. Seules sont autorisées les affaires personnelles, dans la limite du raisonnable.

Si vous acceptez nos conditions je vous invite à garer votre véhicule sur le parking un peu plus loin sur votre droite, ce dernier est en vu de nos soldats, il n'est pas risqué de s'y rendre. Revenez ensuite avec les affaires que vous voulez emporter pour une fouille complète et un examen médical qui nous permettra de nous assurer que vous êtes bel et bien en bonne santé."

Le soldat avait parlé suffisamment fort pour que William puisse entendre et y réagir.


_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 27 Sep - 14:21

Cela convenait parfaitement à William... Il rangea les fioles de ses poches là où il y avait de la place. Sa meilleure protection n'est pas techniquement une arme, il était scientifique, et en chimie pharmaceutique : ses affaires personnelles étaient tout ce dont il avait besoin. Toutefois, perdre son pistolet le gênait un peu : il avait du âprement négocier pour l'obtenir, et il fallait admettre que c'était utile en cas de force majeure. Il le rangea dans la boîte à gant. D'ailleurs, il estimait qu'une population désarmée à l'intérieur devait donner beaucoup de travail à l'armée...
Il attendit la suite de la discussion. Il avait notamment envie de demander les modalités d'"évacuation en urgence" : tout le monde avait déjà vu un film de zombis avant que cela se produise vraiment, et l'armée n'avait pas souvent un bon rôle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eichi Etaka

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 23
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mer 28 Sep - 19:30

Eichi eu un regard mauvais pour les militaires . Comment priver celui-ci de son Katana précieux ? Il devina que son compagnon pensait la même chose pour son arme favorite . Par un regard les deux coéquipiers se comprirent , remontèrent dans la camionnette après avoir crier :
-Hors de question !
Eichi sortit sa carte . Il avait , par le passé, marqué de croix les endroits où il devait se rendre pour ses affaires . Il sut ainsi qu'au Sud de Renne dans une petite ville appelée Laillé , il y avait un certain trafique d'armes . Ils se rendraient là-bas avant de rejoindre l'île de Ré . Il expliqua son petit plan à son camarade qui trouva cela très intéressant , même s'il s'en fichait un peu , pour vu qu'il gardait son arme fétiche . Eichi prit donc le volant et conduisit vers le sud , évitant le plus possible les voitures .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 19:29

William vit les deux hommes devant lui remonter dans la camionnette et s'en aller dans un grand coup d’accélérateur, visiblement les règles ne leur convenaient pas. Le soldat haussa les épaules, visiblement ce n'était pas la première fois qu'il avait affaire à ce genre de comportement. Il fit ensuite signe au scientifique de s'avancer et de faire ses présentations après être sortit de son véhicule.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 19:55

William sortit de la voiture, et se présenta d'une voix assez forte, avec le sourire qui lui était propre, et son léger accent allemand :
-Bonjour, je m'appelle William Freimann, scientifique en pharmacologie de nationalité allemande. J'aimerais profiter de la protection de la base. J'ai des notions avancées en médicaments, je pourrais me rendre utile. Sinon, j'ai 2 petites questions : peut-on sortir si on le souhaite, et est-ce que je pourrais m'informer sur la procédure d'évacuation ? Vous savez, les films de zombis, ça marque...
Il tenta adoucir l'insinuation avec son air sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 20:05

-"Si vous êtes scientifiques ça nous intéresse, vous ne serez pas le seul et nombreux sont ceux qui font des recherches sur les... infectés. Vous pouvez sortir à tout moment, cela dit vous serez contraint de repasser le test de pureté à chaque fois pour pouvoir rentrer à nouveau. La procédure d'évacuation est simple, nous avons organisé le camp de sorte que chaque dortoir puisse embarquer dans un véhicule de transport en moins de cinq minutes. Nous pratiquons des exercices tous les soirs pour optimiser ce temps. Les véhicules sont déjà remplie de provisions et autres indispensables. Chaque transport est escorté par au moins un véhicule blindé lourdement armé, de plus nous pourrons bénéficier de l'appui de notre hélicoptère. A la moindre brèche dans la muraille tout le monde doit embarquer et démarrer aussitôt, nous n'attendrons pas les retardataires et toutes personnes suspectés d'infection sera abattues si il apparaît qu'elle s'approche d'un transport. La procédure est dure nous le concevons, elle rebute beaucoup de gens, mais c'est la seule solution."
Le soldat regarde William dans les yeux est paru en être convaincu.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 20:14

-Je comprends parfaitement, répondit-il avec un sourire moins prononcé, avec une pointe de fatalisme. Malheureusement se dit-il, il le pensait vraiment...
Il se rangea au parking, sortit sa mallette, celle qu'il venait d'acquérir et son sac à dos, puis s'avança vers l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 20:26

Le soldat le stoppa au même endroit que précédemment, son camarade restant quelque mètres en arrière avec son arme bien en vu. Visiblement seul ce soldat en particulier approchait les étrangers.
-"Bien posez vos affaires au sol, je vais vous faire passer le test de pureté."
Il s'approcha et lui tendis un tube en verre très fin contenant un bouchon sur lequel se trouvait fixé une sorte de coton tige.
-"Veuillez vous passez ça contre l’intérieur de vos joues, si vous êtes scientifiques, c'est exactement la même chose que pour un test ADN. Les test de salives ne craignent pas, on a vite abandonner l'idée de faire des test sanguins, poinçonner le doigts des gens les mettaient trop en danger de contamination."
William s’exécuta et lui tendit ensuite le tube, sur quoi le soldat se recula quelque peu et ouvrit le tube avant d'insérer la tige dans un appareil. Après une demi minute d'analyse un voyant vert s'alluma sur l'engin et le scientifique pu sentir la tension descendre d'un cran autour de lui.

-"Très bien vous êtes sain, avez vous déjà été mordu ? En contact avec du sang ou de la salive provenant d'un infecté ?"

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 29 Sep - 20:32

-Non, jamais. Sinon je ne serais pas capable de vous parler ni négatif je suppose, à moins que votre appareil ne détecte qu'à partir d'un certain stade ? Vous pourriez faire entrer un porteur durant une incubation ? Je n'ai pas pu étudier en détail les zombis, je me suis surtout contenté de fuir... C'est pour cela que je n'ai jamais été atteint d'autre part.
Une légère faute de français qui ne dépareillait pas avec son accent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Ven 30 Sep - 10:11

-"Cet appareil est fiable, de plus nous confirmons le résultat plus tard par une véritable prise de sang mais dans un lieu plus approprié. Si je vous demande ça c'est simplement par ce qu'il semblerait que certaine rares personnes soient naturellement immunisé à la maladie. C'est la raison pour laquelle on m'a mis à ce poste par ailleurs, au plus près des étrangers. Si je suis mordu ce ne sera pas très grave. Si vous aviez été mordu tout en restant négatif au test, alors il y aurait eu de grande chance que vous soyez comme moi. Mais vous le saurez bientôt avec le test sanguin."
Le soldat inspecta ensuite les affaires de Fedias ainsi que ses papiers, tout lui sembla en ordre et il lui indiqua de continuer en direction de la porte.

Il dépassa les différents gardes de la porte en contournant les barbelés, tous étaient calmes, néanmoins il décela une certaine tension en eux. Peut être à l'approche du crépuscule ? Il ne saurait le dire. On lui ouvrit la barrière et il pu franchir le mur d'enceinte.

De part et d'autres de l'allée centrale du camp se trouvait des bloc de tente parfaitement répartis de manière symétrique. Chaque grosse tente était bordée par un gros camion de transport de troupe près duquel se trouvait visiblement en permanence un soldat. De manière plus irrégulière les camions étaient parfois accompagnés de véhicules blindés légers, et à l'entrée du camp se trouvait même un tank de reconnaissance.

L'organisation toute militaire du camp était plutôt impressionnante, cela respirait l'ordre et la propreté. William estima qu'avec le nombre de tentes qu'il y avait on devait pouvoir accueillir cinq cent personnes. Néanmoins il ne sembla pas y avoir une activité débordante au sein du camp, soit les règles étaient strictes et tout le monde devait rester dans sa tente. Soit il y avait beaucoup moins de survivants que ce que William aurait pu penser. Ne serait-ce que cinq cent personne, à proximité d'une ville telle que Renne, ça faisait froid dans le dos.

Finalement un soldat vint à la rencontre du scientifique et se présenta comme le première classe Lavalle, il lui intima ensuite de le suivre en direction du bloc scientifique.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Ven 30 Sep - 17:50

1William mit un point d'honneur à faire au moins un signe de salutations aux soldats qu'il dépassait, les jugeant par la même occasion. Quand le première classe se présenta, il lui tendit la main en souriant :
-Enchanté Mr Lavalle, je suis le Docteur Freimann.
Après avoir laissé ensuite un bref silence, il demanda :
-Pourquoi ne vois-je presque personne ? Et pourquoi m'a-t-on parlé de la possibilité d'une brèche dans la muraille ? Les zombis malhabiles me semblent moins dangereux avec 3 mètres de haut de béton, non ? Sauf pour l'entrée bien sûr, mais je suppose qu'il doit y avoir du matériel pour l'obstruer au besoin, ne serait-ce qu'avec des véhicules blindés ?
Il fit attention à prendre un air sérieux pour tenter d'éviter qu'on le prenne pour un débile avec un excédent de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 10:54

Tout en avançant vers le bloc scientifique, le soldat répondait posément aux questions de William.

-"Si vous ne voyez personne c'est d'une part car la nuit arrive et que les gens la redoute. D'autres part car nous n'avons pas rassembler autant de survivant que nous l'espérions. Pourtant notre message porte jusqu'à Paris et est diffusé sur toutes les fréquences possibles. Il semblerait que les survivants soient des plus rares, ou tout du moins qu'ils n'aient pas réussi à arriver jusqu'ici. Enfin comme vous avez pu le constater à ce que l'on m'a dit, certaine personne n'acceptent pas nos conditions et refusent de rentrer ici, à leurs risques et périls.

Si on vous a parlé d'une éventuelle brèche sachez que c'est notre jargon militaire pour parler d'une intrusion, nous sommes confiants en nos défenses mais si nous voulons êtes préparés à tout, il nous faut envisager la possibilité d'une intrusion d'infectés. C'est vrai que pour l'heure, le béton est bien suffisant pour les empêcher de passer, quand à la porte le soir nous entassons des dizaine de lignes de barbelés, de sorte qu'aucun d'eux ne passe. C'est aussi pourquoi vous avez du voir le tas de corps non loin de la porte, il faut tuer puis retirer les infectés au matin."

Le soldat parlait de tout cela de manière naturelle, c'était visiblement devenu son quotidien et pour lui les infectés n'avait plus l'air d'être considérés comme des êtres humains. De plus il savait qu'il n'avait pas affaire à une mère de famille mais à un scientifique et par conséquent il lui parlait frenchement.

-"Et puis vous savez on évite au possible de tirer, pour économiser les munitions mais surtout pour ne pas effrayer les gens. Cela dit si il s'avère qu'un zombis parait mettre en danger la zone, on l'abat aussitôt. Dans chaque mirador se trouve au minimum un tireur d'élite en permanence, cela suffit à éliminer les plus téméraires. Vous n'êtes toujours pas convaincu ?"
Le soldat lui adressa un léger sourire.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 12:59

William reprit son air souriant habituel.
-Vous parlez comme quelqu'un de habitué à tout ça, ça me rassure.
Il continua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 17:35

-"Excusez moi j'ai dit zombie au lieu d'infectés... On a trop l'habitude d'utiliser notre jargon militaire, n'allez pas croire que j'ai oublié que ce sont... ou du moins que c'était des humains. Mais disons qu'avec l'habitude, comprenez..."

Le soldat semblait assez gêné d'avoir laisser échapper cette appellation. Pour autant ils continuèrent leurs route sur la gauche de l'entrée pour finalement arriver dans un des angles de l'enceinte où se trouvait plusieurs bâtiments qui visiblement faisaient tous partit du "Bloc scientifique".

William nota la présence d'un tireur d'élite accoudé à la rambarde du mirador qui surmontait l'angle de l'enceinte, son fusil se trouvait à ses coté, posé contre le mur, visiblement la situation n'était pas très tendue pour le moment, il alluma même une cigarette comme pour confirmer sa pensée. Alors qu'il s'approchait du plus grand bâtiment, le seul avec un étage, au beau milieu du bloc scientifique, le soldat reprit la parole.


-"Vous n'allez pas passer le test de suite, je n'ai pas besoin de vous l'expliquer en détail mais pour éviter de tomber sur des résultats négatifs à cause d'une contamination trop récente, nous sommes obligé d'attendre quelques heures avant de vous le faire passer. Cela laissera un peu de temps pour une éventuelle incubation, et permettra de confirmer à 100% que vous êtes sain."

Il s'avança quelque peu pour pouvoir lui ouvrir la porte.

-"En attendant je vous propose de directement aller voir les scientifiques que nous protégeons au sein de notre base, vous aurez certainement de nombreuses choses à apprendre entre vous tous. Ils se chargeront de vous faire passer le test et de vous montrer vos "quartiers" si je puis dire. Quand à moi je suis de garde à la porte en début de soirée, alors à une prochaine fois Dr. Freimann !"


_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 19:07

William lança un regard amusé au soldat devant son air gêné. Quand il s'apprêta à partir, il lui répondit avec chaleur :
-A une prochaine fois, première classe Lavalle ! Et ce n'est pas grave pour votre lapsus. Ce n'est pas comme si vous vous amusiez avec eux. A ce sujet, bonne chance pour votre garde !
Le scientifique rentra dans le bâtiment, avec uns grande curiosité : à quoi ressemble cette installation de recherche biologique dans une base militaire ? En tout cas, sa découverte à la station essence devrait beaucoup les intéresser. Ses qualifications pour un éventuel traitement lui donnait également envie de travailler dessus avec de nouveaux collègues, comme avant les évènements. Combien d'experts et doctorants comme lui avaient survécu ? Un ancien camarade, peut être même un professeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 20:31

Le scientifique rentra dans une petite entrée impeccable, mur blanc, plafond blanc de bureaux, carrelage immaculé, très bien éclairée par les néons élégamment dissimulé dans le plafond. Après la désolation présente à l’extérieur, un tel ordre, une telle propreté, lui faisait vraiment un drôle d'effet.

Sur le coté droit de la pièce partait un couloir dans le même style, non loin il était obturé par une porte en verre visiblement des plus solide. Elle devait presque faire dix centimètres d'épaisseur et était cerclée par de l'acier. Loin au delà de la porte un scientifique en blouse blanche l'aperçu et vint à sa rencontre, il tapa un code sur un terminal de l'autre coté et cette dernière s'ouvrit en disparaissant dans le mur. Certainement un matériel très coûteux pour finalement, n'être guère plus efficace qu'une porte blindé des plus classique.

L'homme en question devait bien avoir la quarantaine, cheveux grisonnant, de petite lunettes accroché à sa veste, certainement utile pour voir de près. Des traits plutôt agréable quoique assez commun, plutôt un bel homme, affichant une mine plutôt agréable malgré un air assez soucieux. Il avait quelques rides qui d'après William devaient être une des conséquences des évènements récents, sans doute en était il de même pour son air soucieux.

Il vint à lui en lui tendant une large main amicale et un large sourire.

-"Bonjour et bienvenue parmi nous, je suis le docteur Saintclair, j'étais chef du service de chirurgie au CHU de Renne avant... avant que tout ça n'arrive ! On nous a prévenu par radio que nous aurions éventuellement un nouveau scientifique dans l'équipe, et nous en avons grandement besoin, croyez moi."

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 1 Oct - 22:33

William considéra la chance qu'un bon chirurgien s'en soit tiré. Il ne devait pas être très qualifié pour la recherche elle-même, mais ce devait être quelqu'un de très compétent. Il avait dû en baver, on devait tout le temps avoir besoin de quelqu'un comme lui par ici... Il serra sa main chaleureusement et lui rendit son sourire et parla avec une teinte de respect :
-Enchanté docteur Sinclair ! Je suis le docteur Freimann, j'étais chef de projet dans l'entreprise de chimie pharmaceutique Gesundheitverteidinger chemical près de Berlin, vous avez peut être entendu parler de l'entreprise ou de moi-même lors d'une conférence sur un de nos produits contre le cancer. Tout ça a commencé pendant une d'elles... Je serais ravi d'aider si je peux me rendre utile d'une quelconque manière.
Des phrases qu'il avait dites dans des contextes bien plus heureux auparavant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 2 Oct - 13:56

-"Un biochimiste ? Formidable !"
L'enthousiasme du scientifique se décupla à l'annonce de ses compétences.
-"Vous êtes l'homme qui nous manquait, nous avons cruellement besoin d'un biochimiste pour nos recherches. D'autant plus si vous travailliez sur le cancer, cela risque de nous être bien plus utile que vous ne pouvez l'imaginer. Mais nous parlerons de tout ça plus en détail un peu plus tard, si vous voulez bien me suivre Dr. Freimann."

Le médecin franchit à nouveau la porte en verre avec Fedias à ses cotés, ils parcoururent plusieurs couloirs où William pu apercevoir diverses salles, que ce soit des archives, des laboratoires, des salles d'autopsie ou encore des bloc opératoires. Ils tournèrent juste à droite d'une large porte en acier sur laquelle se trouvait un signe bien visible souligné par des mots bien connus "Biohazard Level 5" : danger biologique de niveau 5. Le niveau de risque le plus élevé, jamais encore vu par William de ses propres yeux. Il avait déja manipulé du niveau 3 mais jamais du 5, qui ne sert qu'au marquage de virus au potentiel pathogène très élevé, voir à des virus créés par l'homme. En clair cela signifiait plus qu'un danger potentiel de mort, cela laissait supposer une épidémie redoutable.

Mais il n'était pas si étonnant de voir un tel sigle après ce qui était arrivé à la planète en si peu de temps. Il laissèrent la porte de coté pour entrer dans une salle de taille moyenne avec d'un coté un coin repos, au centre une table et des sièges pour des réunions et de l'autre coté des ordinateurs, des archives et de petites paillasses. Au fond se trouvait un mur percé d'une baie vitré visiblement en verre blindé. De l'autre coté se trouvait un laboratoire à haut niveau de sécurité, accessible par un sas de décontamination où l’on devait s'équiper de combinaisons gonflables totalement hermétiques. Trois personnes s'y trouvait, évoluant dans leurs étranges tenues, entre les paillasses, ordinateur et autres machines d'analyses. Tout le monde semblait être au travail.

Dans la salle où ils venaient tout deux d'entrer se trouvait un homme de bonne taille qui devait être sexagénaire, pour autant il avait une carrure large et droite. Ses yeux tout aussi gris que sa chevelure pointèrent vers William un regard glacial souligné par des traits durs. Un homme parfaitement impressionnant, qui vous réduisait au silence d'un simple regard.


-"Dr. Freimann voici le Dr. Borodine, notre chef de projet en quelque sorte, il est médecin biologiste spécialisé en virologie."

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Lun 3 Oct - 16:49

"Un homme qui a vécu et qui veut le montrer..." William n'a pas souvent apprécié le contact de ce genre de personnes. Il existe des anciens qui voient les autres comme des potentiels qui doivent s'exprimer... Mais ceux comme cet homme qui cherchent à s'imposer par un regard dur, se contentent la plupart du temps de juger les jeunes par leur seule jeunesse, profitant qu'ils ont ce que les hommes comme lui n'ont pas pour se sentir... supérieur, il n'y avait pas d'autre mot, même si l'afficher ouvertement n'est pas leur objectif premier. Mais il faut de toute pour faire un monde, et William n'était pas du genre à dénigrer les fortes personnalités, d'autant plus qu'il est fort probable que les évènements ont agi comme des catalyseurs extrêmement puissants. Il ne passerait pas son temps à discuter après le travail, si les circonstances étaient normales. William garda un air amical, mais réduisit son sourire pour adopter un air plus dur, notamment par le regard, afin de ne pas passer pour un "jeune imbécile" auprès de cet homme qui imposait le respect. Il lui tendit la main et dit d'une voix sereine :
-Ravi de faire votre connaissance.
Il savait que s'il devait donner ses qualifications, il devrait attendre qu'il lui demande, et il lui donnerait de la même manière que précédemment sans se répéter totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Lun 3 Oct - 18:38

-"Moi de même docteur Freiman. Pouvez vous me parler de vos compétences ? Je veux dire par là que vous développiez ce point, dites moi sur quoi vous travailliez dernièrement par exemple."
La voix du vieux chercheur n'était pas aussi désagréable que ce que William aurait pu penser, certes il y avait ce fort accent russe et cette intonation assez froide qui n'était pas très engageante mais pour autant il parlait posément. Un peu à la manière d'un grand père Russe, certes bourru et qui en a vu dans sa vie, mais dans le fond pas désagréable. En résumé une sorte de vieil ours slave. Avec sa barbe et ses sourcils plutôt épais, la comparaison tombait sous le sens.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 4 Oct - 17:29

William constata que l'homme ne semblait pas vouloir afficher de suffisance.
-Je travaillais pour la firme Gesundheitverteidinger chemical, je dirigeais un groupe de recherche sur les nouvelles substances contre le cancer. Vous avez peut être entendu parler de conférences sur le sujet mené par notre équipe... La conférence qui fait que je suis ici concernait une nouvelle façon de cibler les cellules cancéreuses par des caractéristiques chimiques spécifiques aux cellules malignes, plutôt que de s'attaquer à la division cellulaire rapide. Cela diminue fortement voir totalement les effets secondaires habituels des chimiothérapies.
Le fait de répéter des paroles extraites de son dernier discours le fit sourire avec nostalgie. Le cancer ne sera plus un sujet important pour l'avenir plus ou moins proche avec l'épidémie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Base Militaire de Renne.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Présentation et grader] Centre militaire
» Contre-Attaque sur Amsterdam.
» [projet]Table futuriste (questions inside)
» Besoin d'aides pour customiser une aile volante GI JOE
» Rapport de coolhugette2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYSTERIA :: Hysteria - Le jeu de rôle - :: Session de jeu en cours :: Partie n°2 : Bretagne :: Jour Premier-
Sauter vers: