Le Jeu de Rôle
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nationale 20, près de Mauchamps

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 16:40

Hector n'en pouvait plus, l'idiot au volant de la voiture derrière lui n’arrêtait pas de klaxonner inlassablement alors que la nationale était complètement bouchée depuis des heures. Le financier avait jugé bon de quitter la capitale au plus vite vis à vis des évènements ahurissants annoncés par tous les médias. Il pensait que passer par la nationale lui permettrait d'éviter les bouchons mais il semblerait qu'il s'était trompé, tout le monde ayant eu la même idée que lui.

Décidément la circulation n'avançait pas ou tout du moins à un rythme désespérément long, de chaque coté la route était marquée d'un fossé, rendant toute tentative de dépassement "sauvage" impossible. Et l'autre qui continuait à klaxonner inlassablement, lui brisant les tympans, il y avait de quoi perdre patience.

-"Hey le parigo, tu va la bouger ta caisse ou va falloir que je te pousse ?!"

Décidément, Hector n'était pas le seul à perdre patience.

[MJ: J'aurais pu passer à la suite immédiatement mais... Je ne peux pas m'empêcher de voir ta réaction. N'oublie pas que tu te joue toi même ! (Et désolé pour le retard)]

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 16:53

Le mot "parigo" amusa Hector. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas entendue, cette insulte... Elle était complètement décalée, à une quarantaine de kilomètres de Paris, sur une route surchargée par des "parigos". Le type devrait vraiment être à bout, et malgré la sévère envie qu'avait Hector de lui répondre, il préféra continuer à scruter la route. Ce bazar n'était pas sans lui rappeler la nouvelle "l'Autoroute du Sud" écrite par Cortazar, dans laquelle une autoroute restait complètement bloquée pendant plusieurs jours. Cependant, il n'avait pas encore envie d'abandonner sa voiture pour continuer à pied. Dans sa voiture, il était en sécurité, et se sentait plus fort qu'à l'extérieur, et c'était précisément le processus qui poussait le type de derrière à l'insulter et à klaxonner plus que de raison, c'était qu'il se sentait fort, et certainement qu'en dehors de la voiture, le bonhomme n'oserait pas parler comme il le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 17:11

Les minutes passèrent et la voiture avança en tout et pour tout d'environ deux mètres, cela était sis exaspérant que même le conducteur qui le suivait s'était tut, il n'avait même pas avancé sa voiture et marmonnait, à demi couché sur son volant.

C'est alors que sur le champ de l'autre coté du fossé Hector vit débouler plusieurs Humvee de l'armée qui ouvrait la voie à tout une procession de camion tout aussi militaires. Le financier fut étonné de voir des mitrailleuses de gros calibres à l'arrière des véhicules d'escorte, bien qu'il n'y connaissait pas grand chose, les armes semblaient être chargée et un soldat se tenait à coté, visiblement prêt à en faire usage.

Le convoi se rapprocha de la nationale puis la longea dans le sens inverse de celui dans lequel Hector "avançait". Il vit ainsi défiler des dizaine de camion avant que la procession ne se stoppe et que des soldats s'approche de la route en sautant par dessus le fossé. Au même moment un hélicoptère de la gendarmerie survola la route et fit un virage pour rester à proximité. Il en sortit la voix nasillarde d'un haut-parleur, lançant des injonctions aux automobilistes.

-"Nous demandons à tous de bien vouloir abandonner vos véhicules, rejoignez immédiatement les véhicules de transport mis à votre disposition. Ce convoi va vous mener dans un lieu protégé où vous serez en sécurité, rejoignez immédiatement les camions ! Je répète..."

L'hélicoptère réitéra mainte fois ses injonctions en s'éloignant progressivement en contrebas de la nationale. Hector étant sortit à demi de sa voiture put constater que le convois s'étendait bien au delà sur le bord de la route, toutefois il doutait que ce dernier puisse embarquer la masse totale de voyageur se trouvant sur cette route. Toujours étant qu'un militaire situé non loin l'invitait à le suivre vers le camion le plus proche.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 17:31

Thaur hésita. Il ne doutait pas un seul instant que si pour préserver une partie de la population d'ore et déja reconnue comme saine il fallait se débarrasser du reste de la population sur lequel se posaient des doutes, les militaires l'abbattraient froidement. Il aimait autant qu'il en fut autrement, mais ne voyait pour l'instant aucun moyen de se sortir de la situation dans laquelle il se trouvait. S'il se cachait dans une voiture et que les militaires décidaient de faire brûler les voitures pour les purifier d'un éventuel virus, il aurait de bonnes chances d'y passer, d'autant qu'il lui faudrait également se débarasser du militaire qui était à côté de lui.

Cela serait trop dangereux. Il estima rapidement que si les mitrailleuses faisaient feu sur la foule, il vaudrait mieux se trouver vers la fin de celle-ci, et au besoin se réfugier dans le fossé. Mais Hector sentit qu'il pourrait vite être fixé sur son sort en procédant plus simplement.


Il sortit donc lentement de sa voiture, s'en éloigna d'un mètre environ, puis fit signe au militaire de venir, se rapprochant lui-même de sa voiture, prêt à y remonter.

" Bonjour Monsieur, excusez-moi, mais je dois me rendre dans le Sud pour une affaire importante, et je ne peux sous aucun prétexte dérroger à cette tâche. Je ne peux pas revenir vers la capitale!"

Même s'il était mal rasé et pas très frais, il espérait que ses sa chemise et sa veste lui donneraient un peu de crédibilité, n'ignorant pas que les soldats, policiers, tout autant que leurs concitoyens, aimaient se fier au faciès plus qu'à d'autres indices moins évident à déceler au premier regard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 17:41

-"Croyez moi, ce camion vaut bien plus que votre affaire."
La réponse du militaire avait été claire et nettre, très franche, le militaire ne donnait pas mine de vouloir l'empêcher de faire ce qu'il voulait. Néanmoins à sa manière de répondre, Thaur comprit qu'il n'avait pas l'air de plaisanter et croyait vraiment en ce qu'il lui avait dit.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 18:05

"Ecoutez, mon travail consiste justement à évaluer et prévoir les risques. Je suis conscient de la situation actuelle, mais je dois absolument poursuivre par cette route, ou en tout cas me diriger vers le Sud. Que cela peut-il vous faire si je meurt pendant le trajet? Je ne porterais pas plainte vous savez, on est en tant de guerre, et de toute façon si je meurt de mon propre fait, alors ce ne sera pas votre rôle qui sera remis en question. Si une personne ne monte pas dans vos camions, qui risquent par ailleurs d'être surchargés, personne ne s'en plaindra..."

Hector parlait rapidement, avec fluidité et d'un air convaincu et assuré. Il ne devait pas perdre de temps, et plus que convaincre son interlocuteur, il voulait savoir ce que voulaient réelement ces militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Jeu 4 Aoû - 19:28

-"Faites ce que vous voulez, je me moque de vos justifications, je suis pas là pour vous forcer à monter dans ce camion. Si vous voulez mourir c'est votre choix."
Sur quoi le militaire agacé continua son travail en se dirigeant vers une famille pour les aider à traverser le fossé, tous n'avait pas été convaincu, à l'instar d'Hector, pour autant la majorité se dirigeait vers les camions.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Ven 5 Aoû - 13:42

"Je vais continuer à pied. Bonne journée."

Hector rentra dans sa voiture, prit son sac, et commença à avancer à pied vers le Sud, observant ce que faisaient les militaires.
Il serait certainement prochainement contraint de quitter la route, pour éviter de mauvaises rencontres, les soldats n'étaient certainement pas inquiets pour rien... Par précaution, il mit son Laguiole dans une de ses poche de pantalon, et s'assura que la barre de fer, qu'il avait mis dans son sac plus par précaution qu'autre chose soit accessible facilement. Il songea à trouver une autre arme plus efficace dans une voiture abandonnée. Peut-être un fusil de chasse, dans un 4x4 boueux, comme en avaient souvent les chasseurs. Mais Hector doutait de sa capacité à utiliser ce genre d'arme. Il ne savait en effet pas tirer, car les seules fois où il l'avait fait, c'était avec des armes à air comprimé tirant des plombs dans les fête foraines. Il maudit en marmonnant la disparition du service militaire, au profit d'une journée inutile, qui ne lui avait pour ainsi dire rien apporté, et poursuivit son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Ven 5 Aoû - 17:34

Après avoir commencé à jeter un oeil près des voiture, Thaur se rendit compte qu'il ne trouverait certainement pas une arme. Il ne pouvait pas tellement appuyer ses recherches, il y avait encore beaucoup de monde et les soldats auraient peut être pu voir ça d'un mauvais oeil.

Il croisa plusieurs personnes étonnés de voir qu'il ne veuille pas suivre les militaires, un chef de famille marmonna même à ses enfants un "Encore un cinglé !" avec un air de dédain. Il croisa deux autres soldats qui l'invitèrent à se dépêcher de monter dans les camions qui seraient bientôt pleins. Toutefois ces derniers n’essayèrent pas de le forcer en quoi que ce soit.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Ven 5 Aoû - 18:52

Hector fut rassuré sur les intentions des soldats, qui s'avéraient réellement altruistes, mais il avait entendu parler de virus qui circulaient un peu partout, et suivre la masse vers un endroit "sécurisé" lui semblait une très mauvaise idée vis-à-vis de cela, et il continua donc sa route vers le Sud, ignorant les personnes qui l'insultait dés qu'il était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Sam 6 Aoû - 10:23

Il continua sa route à pied un long moment, sous le soleil de plomb de l'été, sans eau, cela commençait à devenir éreintant. Voila longtemps que les soldats étaient partis avec les civils, en définitif il semblerait que le convois ait été énorme, les camions avait défilé sans cesse et la route était désormais déserte. Le dernier signe de vie humaine qu'il ait vu fut l'hélicoptère qu'il vit repartir en direction de la capitale. Tout le monde semblait vouloir éviter d'aller vers le sud, sauf lui.

C'est ainsi qu'il arriva près d'Etréchy, il pouvait s'y rendre où alors continuer sur la nationale 20 en direction du sud.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Thaur Tryrsonn



Messages : 44
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   Sam 6 Aoû - 21:44

Hector décida d'aller jeter un oeil vers la ville. Il pourrais voir s'il était possible de trouver à manger et à boire, pour étoffer ses provisions, un peu maigres pour un trajet à pied comme celui qu'il entreprenait.

Cependant, Hector voulait prendre toutes ses précautions, et il ne descendit pas vers Etrechit par la route, mais à travers champs, en observant attentivement ce qu'il se passait vers la ville, se donnant la possibilité de contourner cette dernière s'il décelait des phénomènes anormaux, inquiètants, ou bien les deux à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nationale 20, près de Mauchamps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nationale 20, près de Mauchamps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» si près et pourtant si loin.
» SOIREE SF Place Nationale à Montauban le 24 juillet
» Convention nationale , le réveil des guerriers
» Convention Nationale FFJH
» Convention Nationale de Jeux d'Histoire 14 & 15 janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYSTERIA :: Hysteria - Le jeu de rôle - :: Session de jeu terminées :: Partie n°1 (Réaliste 100%) :: Jour premier-
Sauter vers: