Le Jeu de Rôle
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Base Militaire de Renne.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Base Militaire de Renne.   Sam 8 Oct - 20:34

William s'était efforcé de travailler encore deux heures avant de finalement s'effondrer, mort de fatigue, sur son lit. Il se réveilla au matin et s'aperçu qu'il lui faudrait encore beaucoup de temps pour en tirer quelque chose de consistant, or rien ne pouvait affirmer qu'il en avait encore beaucoup devant lui. Qui plus est, travailler sur les phénotypes signifiait passer moins d'heure à travailler sur un hypothétique remède. Il y avait toujours ce maudit ordinateur qu'il ne pouvait pas ouvrir, il se demandait bien ce qu'il pouvait contenir.

Quoi qu'il en soit il était désormais reposé et prêt pour une nouvelle journée de travail.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 8 Oct - 20:40

William se leva, partit prendre son petit déjeuner, avec le Dr Sinclair si il s'y trouvait disponible, puis se dirigea vers le laboratoire avec la mallette. Il chercha le Dr Borodine pour lui parler de l'ordinateur et lui demander sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 9 Oct - 9:12

Le scientifique tomba sur le Dr. Sainclair qui était en train de déjeuner, ils discutèrent de choses et d'autres concernant les infectés et la recherche leur étant liée. Il lui indiqua qu'il devait travailler à l'infirmerie toute la journée et que si il le cherchait, l'infirmerie se trouvait à l'entrée du bloc scientifique. Avant de s'éclipser il lui rappela que si il voulait confronter les observations de la mallette avec celles des soldats, il suffisait qu'il aille leur demander, il pouvait circuler librement dans la base.

William rejoignit ensuite le bâtiment de recherche où il trouva le Dr. Borodine qui discutait avec trois autres personnes. Certainement les trois qu'il avait du apercevoir dans le laboratoire de haute sécurité la veille. La voix rocailleuse du russe l’accueillit dans la pièce.


-"Quand on parle du loup..."
-"Dr. Freimann ? Enchanté de faire votre connaissance, on m'appelle Rémi. Ici je fait figure d'exception en quelque sorte, je suis le seul qui n'ait pas un doctorat, je suis laborantin.

L'homme qui avait parlé était assez jeune, il ne devait pas avoir trente ans. Il n'était ni très grand, ni très large d'épaule. Il ne se tenait pas très droit et avait une sorte de mimique amusé en permanence sur son visage. Quand il parlait on sentait un mélange d'enthousiasme et d'hésitation, on aurait presque dit un ado. Il serra la main de William d'une manière molle, ce à quoi il s'était attendu.

L'homme situé à coté fit une moue exaspéré et jeta un regard noir à l'attention de son collègue laborantin. Il devait avoir entre trente cinq et quarante ans, quoi qu'il en soit ses cheveux bruns n'avaient pas encore déclinés vers le gris. Avec ses deux yeux bleu pâle il n'était pas sans rappeler le regard étrange qu'on les chiens de traîneaux. Il serra la poigne de William très fermement, à la limite de lui faire mal, visiblement cet homme avait des choses à prouver et rien qu'à l'aspect il ne paraissait pas très agréable. Il se présenta comme le Dr. Hauser, Immunologiste.

Enfin la troisième personne était une femme, la seule dans cet univers fortement chargé en testostérone. Elle ne devait pas avoir quarante ans, ou alors c'est qu'elle était particulièrement ben conservée. Doté d'une chevelure rousse foncé attaché en chignon derrière sa tête et de deux yeux verts, elle était très séduisante, et ce même en dépits d'une blouse blanche peu flatteuse. Elle lui serra la main avec fermeté, comme on se doit de serrer une main, ni plus ni moins.


-"Je suis la soeur du Dr. Saintclair, je suis oncologue par conséquent j'ai toujours ces hommes à mes trousses. Alors je vous en prie, si vous avez des connaissances qui peuvent nous aider à combattre le cancer, vous pourriez m'enlever un poids !"

William reconnut la sympathie naturelle mais discrète de Saintclair et son humour pince sans rire, il ne faisait aucun doute qu'il devait s'agir de sa soeur.


_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 16 Oct - 10:59

William souhaita le bonjour a tout le monde avec le sourire, soupirant intérieurement avec la poignée molle, une autre fois avec la poignée ferme même si il n'en montra rien, et également avec la doctoresse, mais de soulagement cette fois : quelqu'un d'agréable comme le Dr Saintclair faisait un grand bien dans une équipe comme celle-ci.
-Je devrais pouvoir essayer ! Mais avant que j'oublie :
Il sortit l'ordinateur de la malette.
-Je ne sais pas comment exploiter ce qu'il y a dedans, c'est protégé par un mot de passe et je ne suis pas un hackeur. Quelqu'un peut faire quelque chose ?
Il réfléchit ensuite, et s'adressa au Dr Saintclair :
-N'étiez-vous pas à la conférence sur un nouveau produit sans les effets secondaires de la chimiothérapie, la Zielodine ? Dîtes-moi que la seule personne qui connait le domaine ici a entendu le contenu des travaux qui m'ont coincé loin de chez moi...
Un air plein d'espérance dans son air souriant luisait dans sa question. Il n'avait pas envie d'apprendre qu'il était venu en France pour rien au final... Du moins, jusqu'à maintenant. Il s'apprêta ensuite à travailler avec la nouvelle équipe, heureux de retourner dans le milieu qu'il connaissait, se remémorant les travaux menés auparavant avec son ancienne équipe. Il se demanda un instant s'ils ont pu s'en sortir, mais il se dit qu'il n'aurait probablement jamais la réponse et se reporta à son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Lun 17 Oct - 16:04

Le laborantin, visiblement plein de "bonne" volonté, se porta aussitôt à son aide.
-"Aucun de nous n'est un hacker Dr. Freimann, mais je ne doute pas que vous puissiez en trouver un au sein de la base. C'est une école au sein de l'armée pour tout ce qui touche à la logistique et l'informatique, je pourrais vous indiquer le bloc correspondant si vous le désirez."

Malgré l’interruption innoportune, le Dr. Saintclair apporta une réponse à William.
-"Je suis navrée de vous apprendre que je n'ai pas pu assister à cette conférence mais d'autres personnes y sont allés à ma place, je dois dire que dans mon service nous portions beaucoup d'espoir sur votre nouvelle molécule. Je ne savais pas que vous en étiez l'auteur."


_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Sam 29 Oct - 12:46

A la réponse du laborantin, il dit :
-D'accord, merci, je veux bien l'emplacement du bloc s'il-vous-plait, j'irais faire un tour après le déjeuner. Je passerais parler avec les militaires à propos des différents phénotypes de zombis des notes également, ajouta-t-il à l'intention du chef d'équipe, mais aussi pour que les autres entendent parler de différence entre zombies.
Il posa la question au Dr Sinclair après ceci, puis suite à sa réponse :

-Je ne suis pas vraiment l'auteur, c'est toute mon équipe qui l'a trouvée dans son ensemble... Enfin, mon ancienne équipe.
Il énuméra les noms de ses anciens collègues. Un léger silence de sa part s'ensuivit. Il ne disait pas cela par pure modestie, il voulait également une part de respect pour les personnes avec qui il avait travaillé, et qui était probablement morts ou équivalent à l'heure actuelle, et une part de peine se transcrit sur son visage. Il se reprit et William demanda ensuite les différentes procédures pour la recherche en ces lieux, puis écrivit un résumé pratique (conception, caractéristiques...) du médicament conçu avec son équipe, pour pouvoir dériver la recherche sur le traitement de la pathologie zombifiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Dim 30 Oct - 17:49

Les différents scientifiques travaillèrent ainsi une heure durant, ne serait-ce que pour élaborer un protocole à suivre pour la suite des recherches avec l'arrivée de William. On lui indiqua qu'il leur fallait déja terminer quelques expériences au programme et ensuite étudier le résumé qu'il leur avait donné avant de décider de son implication dans la suite des évènement. Le Dr. Saintclair demanda tout de même à Fedias si il serait capable de reproduire le composé utilisé dans le médicament que lui et son équipe avait développé. Le laborantin lui indiqua alors qu'il se trouvait dans une des salles adjacentes la plupart du temps, où il y avait tout le matériel et les réactifs nécessaire, qu'il lui suffisait de demander et qu'on lui donnerait ce qu'il voudrait.

Ainsi William avait le champs libre pour l'instant, il pouvait essayer de reproduire son composé, continuer l'analyse des notes sur les phénotypes, tenter de pirater le pc du biologiste peut être, ou encore parler aux soldats pour faire une étude comparative. Le travail ne manquait pas.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 1 Nov - 13:09

William suivit l'idée du Dr Sainclair et essaya de reproduire son composé. Il eut encore une décharge de soulagement quand il reprit le matériel de chimie, après ces derniers temps à tenter de survivre. Il n'avait pas pensé qu'il pourrait de nouveau travailler ainsi avec les évènements, et il y croyait toujours à peine. Il se concentra avec l'aide de ses notes, plus motivé que jamais !
Il irait déposer l'ordinateur aux informaticiens et interroger les militaires sur les différents types de zombis aux environs de la pause déjeuner. Il se dit qu'il devait penser à leur parler de son arme dans la boite à gant, des fois qu'elle pourrait servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Jeu 3 Nov - 13:17

Bien qu'il y passa la matinée et qu'il faillit en manquer la pause déjeuner, William ne parvint pas à reproduire son composé. Certes cela prenait du temps mais il n'en était même pas encore à la finalisation de la synthèse, quelque chose ne collait pas et il obtenait toujours une substance proche de celle qu'il recherchait mais toutefois différente et donc inutile. Il n'avait pour l'heure pas réussit à trouver ce qui clochait et devrait donc y travailler encore de nombreuses heures.

Après avoir manger seul à la cafétéria, le chirurgien étant à l'infirmerie toute la journée et les autres chercheurs absent de l'endroit, il confia le Pc portable aux techniciens informatiques qui lui indiquèrent de revenir en fin d'après midi pour le récupérer. Ces derniers lui avait assuré qu'il serait un jeu d'enfant de débloquer un simple Pc de particulier.

Les soldats se trouvaient dispersés dans les quatre coins de la base et il n'aurait aucun mal à en trouver pour poser quelques questions. Si ce n'est que tous ne sortaient peut être pas de l'enceinte. Il lui restait à décider de l'endroit où se rendre pour trouver ce qu'il cherchait, à moins qu'il ne préfère continuer à travailler sur la synthèse de son composé.



_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Fedias (William Freimann)



Messages : 53
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 8 Nov - 16:12

William estima qu'avec son manque de connaissance des phénotypes pour le moment, il était plus important de chercher à reproduire son composé. Mais il pensa à son arme dans la voiture qui pourrait s'avérer plus utile dans une armurerie et il s'approcha de l'entrée pour demander s'il devait la laisser là ou la remettre.
Il repensa ensuite au médicament : il manquait quelque chose, peut être juste un petit quelque chose, et voudrait bien savoir quoi... Il aimait le travail fini et bien fait, et son propre composé, fabriqué avec son équipe, avait été parfaitement terminé après tant de difficultés et de conséquences et voilà qu'il n'arrivait pas à en tirer quelque chose. Il devait continuer le plus vite et soigneusement possible, il se pouvait que la situation de tranquillité actuelle ne dure pas, et il tenait à faire honneur à ce travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtaar
MJ
MJ
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   Mar 8 Nov - 23:53

Un des garde de l'entrée, suite à sa question, lui adressa un large sourire qui trahissait un rire retenu avec difficulté.

-"Vous savez docteur, des armes dans une base militaire, c'est pas ce qu'il manque. C'est pas comme si on était au complet, militaire ou civil, tout le monde a été touché par le virus. Les militaires que vous voyez ici sont des rescapés des régions avoisinantes, ne croyez pas que tout le monde était basé ici. On est certes assez nombreux de rassemblés ici, mais on est loin de l'effectif max que propose cette base alors soyez sans crainte... un flingue de plus ou de moins, peu importe."

Puis le militaire pris soudainement une mine suspicieuse des plus sombre, de quoi intimider, si ce n'est éveiller un soupçons de crainte dans l'esprit de William.

-"Et vous pouvez me dire de quel droit vous portez une arme docteur ? Vous savez que cela est interdit au civil sauf cas particulier, à moins que les chercheurs soient aussi agent de sécurité ?"

Il laissa planer un moment ses question énoncées avec un ton des plus sec. Puis il s'esclaffa subitement en donnant une tape sur l'épaule du chercheur en voyant sa tête.

-"Ne faites pas cette tête doc ! Je vous charriais, j'en ai rien à faire de savoir pourquoi vous avez une arme, de nos jours c'est plutôt l'inverse qui est étonnant. Et puis vous savez les lois, tout ça c'est du passé maintenant, plus de gouvernement, plus de lois, plus de constitutions, rien... Juste la survie. Et quelques nigauds dans notre genre qui essaye tant bien que mal d'établir un semblant d'ordre au milieu de l'anarchie."

Le chercheur abandonna le soldat et le petit sourire qui éclairait son visage, au moins certains prenaient encore les choses avec humour, il ne leur restait plus que ça à vrai dire. Il retourna au labo et y passa toute l'après midi jusqu'à l'heure du souper sans pour autant réussir à trouver ce qui clochait dans sa formule. Ce dont il était certain en tout cas, c'est qu'il n'avait toujours pas obtenu la molécule tant convoitée, d'autres recherches de sa part semblaient nécessaire.

_________________
I'm not afraid of the death, why should I be afraid of myself?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.probb.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Base Militaire de Renne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Base Militaire de Renne.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présentation et grader] Centre militaire
» Contre-Attaque sur Amsterdam.
» [projet]Table futuriste (questions inside)
» Besoin d'aides pour customiser une aile volante GI JOE
» Rapport de coolhugette2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYSTERIA :: Hysteria - Le jeu de rôle - :: Session de jeu en cours :: Partie n°2 : Bretagne :: Jour Second-
Sauter vers: